Aller au contenu principal

Changement global et risques, 5e géo, thème 3

Prévenir les risques et s’adapter au changement global

Les notions du thème

Activités réalisées en classe

Le changement global et ses principaux effets géographiques : un cyclone tropical dévaste le Vanuatue 5h

Dossier distribué aux élèves réunis par groupe de 3 ou 4. Travail et mise en commun systématique des études au tableau inter-actif pour chaque partie.

  1. Le risque cyclonique.
  2. S’adapter aux effets du changement climatique.
  3. Le changement global (mise en perspective).
  4. Quelles actions pour limiter le changement climatique ?
  5. Quelles actions pour limiter le changement climatique à l’échelle locale ?

Étude de cas d’un espace à risque de nature industrielle dans le territoire proche : le terminal de stockage LBC Bayonne-Tarnos 3h

Analyser les éléments pour comprendre le risque, les impacts à plus ou moins long terme sur l’environnement et les choix politiques des États et des citoyens en termes de prévention.

Groupe de 4 pour étudier le dossier LBC Bayonne-Tarnos + projection 3 vidéos de géo-localisation.

Prévoir  un plan et des propositions pour vivre et habiter durablement dans cette zone à risque.


Étude d’une combinaison de risques : le cas de Fukushima 2h

A partir d’une série de propositions, construire une carte mentale pour analyser les éléments et pour comprendre le risque, les impacts à plus ou moins long terme sur l’environnement et les choix politiques des États et des citoyens en termes de prévention.

Le vocabulaire

Principaux repères régionaux

Infographies

 

Vidéos

//www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01637594/src/5lmvfm/zone/1/showtitle/1/

Sites

Sur le climat

Sur la COP21

Sur les îles du Pacifique

Sur la résilience

Le cours

  1. Le changement global dans le monde

La planète subit des phénomènes entraînant la dégradation de ses environnements naturels les plus divers sous l’action des hommes. Le développement industriel, l’accélération de l’urbanisation et l’explosion de la croissance démographique font peser des menaces importantes sur l’ensemble de la Terre. Ils produisent un réchauffement climatique qui entraîne à son tour une série de conséquences : fonte des calottes glaciaires et la montée du niveau des mers et des océans. D’autres conséquences sont alors enclenchées : changements climatiques locaux, augmentation des GES… De plus, les forêts diminuent progressivement de façon inquiétante et les ressources naturelles sont de plus en plus menacées. C’est donc bien un changement global qui se produit pour l’humanité.

Une inégale vulnérabilité des territoires

La plupart des Etats ont enfin pris conscience des risques qui pèsent sur l’avenir de la planète liés au changement global. Plusieurs conférences internationales ont permis de les faire s’engager à limiter le réchauffement climatique en améliorant la qualité de leurs rejets industriels. Mais face aux effets du changement global, les différentes sociétés connaissent des inégalités car les pays pauvres ne disposent pas de moyens véritables pour s’y adapter ou pour prévoir des solutions. Plus vulnérables, les populations de certains de ces pays doivent migrer pour trouver un environnement meilleur et sécurisé.

Pour tenir compte des différences de richesse et pour lutter contre le changement global, l’Accord de Paris a été approuvé par 195 pays le 12 décembre 2015 et est entré en vigueur le 4 novembre 2016. C’est le premier accord universel sur le climat. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

L’accord prévoit de contenir le réchauffement climatique « bien au-dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels » et si possible de viser à « poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 °C » (article 2). L’accord souhaite que « les pays développés continuent de montrer la voie en assumant des objectifs de réduction des émissions en chiffres absolus ». Les pays en développement, moins riches, doivent faire des efforts pour atténuer les GES mais ont plus de temps et une aide de 91 milliards d’euros chaque année.

Mais le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump a quitté cet accord le 1er juin 2017 alors que son pays est le 2e pays le plus pollueur de la planète. 17,89 % des GES sont produits par les États-Unis, 20,09 % par la Chine et 1,34% par la France.

Des adaptations nécessaires

La Terre possède de nombreux espaces naturels remarquables à protéger comme les mangroves, les récifs de corail… Quant aux projets d’aménagement de certains nouveaux espaces, ils doivent à présent prendre obligatoirement en compte les effets du changement global et anticiper par exemple la montée du niveau de la mer en adaptant leur urbanisme. Les hommes doivent également apprendre à repenser leurs habitudes et intégrer des moyens de transports moins polluants et collectifs (co-voiturage, tramway, tram-bus…) dans les villes afin de diminuer progressivement les effets du changement global.

L’urbanisation doit donc être repensée dans sa globalité pour prendre en compte le changement global.


  1. Prévenir les risques industriels et technologiques

Les risques technologiques et industriels sont multiples

Il existe des risques d’ordre technologique liés aux différentes activités industrielles des hommes, comme celles liées au nucléaire ou encore aux produits chimiques qui entraînent souvent des accidents. Ces accident se produisent dans des entreprises de production d’engrais chimiques, de médicaments, de fabrication de goudron, de raffinement de produits pétroliers (pétrochimie) et se caractérisent principalement par des incendies, des explosions souvent mortelles et la diffusion de produits toxiques dans l’air menaçante pour les populations qui vivent aux abords de ces usines. Lorsque ces accidents ont lieu, on les désigne par le terme de catastrophe.

Chaque jour, il existe également un risque très fort sur les océans lié au transport de pétrole par les nombreux supertankers qui sillonnent tous les jours la planète et qui peuvent entraîner des marées noires aux conséquences catastrophiques pour la faune océane.

Des mesures de protection réduisent la vulnérabilité des sociétés

Placées en première ligne de ces risques, les personnes qui travaillent sur les sites industriels et les habitants de la région avoisinante sont très fortement menacés. En plus d’avoir des conséquences très graves sur l’environnement ces sites peuvent dégager des phénomènes causant la destruction ou la contamination de routes, de canalisations d’eau potable, d’écoles et d’habitations. Ce sont des lieux de vulnérabilité.

Les pays développés tentent de réduire cette vulnérabilité en prenant des mesures de protection en imposant des règles plus strictes aux usines dont les activités présentent un danger comme l’exploitation de mines ou les centrales nucléaires. La construction de logements à leur proximité est interdite ou limitée au personnel des usines.

Des mesures de prévention des risques sont également mises en place par les autorités afin d’informer la population sur ces risques et de l’attitude à adopter en cas d’accident.

En ce qui concerne les pays en développement, leurs sites industriels sont moins nombreux mais leurs populations sont plus vulnérables puisque les autorités ne mettent pas souvent en place des normes et des règles strictes de sécurité aux alentours des usines à risques. De même, la législation concernant les constructions à leurs abords n’existe pratiquement pas dans ces pays.

Site industriel de Bayonne-Tarnos classé SEVESO

L’ensemble du cours en images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :