Aller au contenu principal

Médias et opinion publique

 Thème 2 – Idéologies et opinions en Europe de la fin du XIXe siècle à nos jours (12h – 14h)

Chronologie

1870-1940 : IIIe République

1881 : Loi sur la liberté de la presse.

1892 : Scandale de Panama.

1894-1899 : Affaire Dreyfus.

1er novembre 1894 L’affaire Dreyfus éclate dans un journal d’extrême droite (journaliste antisémite Édouard Drumont) qui brise le secret militaire et révèle qu’un officier juif est accusé d’avoir trahi la France, en espionnant, au profit de l’Allemagne.

1890-1944 : la démocratisation s’accompagne d’une constitution d’une opinion publique en France ; la presse joue un rôle central dans la formation et l’expression de l’opinion publique

1er septembre 1915 apparaît Le Canard enchaîné pour lutter contre le contrôle de la presse durant la Première Guerre mondiale ; c’est une nouvelle presse libre fondée sur la dérision.

1920-1930 : les journaux jouissent à nouveau des libertés républicaines. De nouveaux titres paraissent.

1921 : Première émission de radio.

1921-1948 : la radio vient compléter le rôle de la presse média, très vite la concurrence apparait entre les deux médias

1er septembre 1939 après la déclaration de guerre la presse est sous contrôle, le journal communiste L’Humanité est interdit (Staline est alors allié à Hitler).

1936 : la moitié des foyers français possède une radio.

1940-1944 : Régime de Vichy.

1940 : Le 10 juillet, les parlementaires votent les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

1944-1946 : La France libérée est dirigée par le GPRF.

1944 : Création du journal « Le Monde ».

1944 : Création de l’A.F.P.

1945-1980 : restructuration des médias après la Libération, foisonnement de la presse.

1946-1958 : IVe République.

1949 : Premier journal télévisé.

1949 : Naissance de la R.T.F. La télévision est diffusée tous les jours et devient le premier média de masse à partir des années 1950. La RTF est strictement contrôlée par l’État.

1954 : Défaite française de Dien Bien PHU et fin de la guerre d’Indochine.

1954 : Début de la guerre d’Algérie.

13 mai 1958 : Révolte des Français d’Algérie (le 13 Mai) dégage bien l’implication concomitante  de 3 médias. Après la tentative de coup d’État à Alger par des militaires partisans de l’Algérie française de Gaulle est rappelé au pouvoir, c’est le début de la Ve République. De Gaulle s’appuie alors sur la télévision pour parler directement aux Français et expliquer le sens de son nouveau régime

22 avril 1961 : quatre généraux tentent un putsch en Algérie pour maintenir l’Algérie française. L’intervention du général de Gaulle à la radio le lendemain lui permet de s’adresser directement aux appelés du contingent qui ne suivent pas les putschistes (diffusé par radio et TV à 20H et rediffusé tous les quarts d’heures dans nuit du 23 au 24 avril). Le recours aux médias a court-circuité la crise.

1964 : La R.T.F. devient l’O.R.T.F.

1965 : Aux élections de 1965, De Gaulle est mis en ballottage.

Mai 1968 : Mouvement contestataire de Mai-Juin, les événements sont traités sur le vif et que l’opinion publique peut suivre le déroulement des faits en direct. Les médias traditionnels, proches du pouvoir ou d’une « gauche bourgeoise », sont contestés par les jeunes

1974 : Fin du monopole de l’O.R.T.F.

1982 : Apparition des radios libres.

1980-1990 : les médias ne sont plus seuls à influencer l’opinion, les sondages d’opinion participent désormais à la formation de l’opinion publique. Baisse des ventes des journaux dits d’« opinion ». La télévision et la radio proposent des émissions plus « commerciales. »

1992 : Ouverture d’Internet.

21 avril 2OO2 : le Front National de Jean-Marie Le Pen est présent au second tour de la présidentielle (21 Avril). C’est un échec pour les sondages qui prévoyaient un affrontement gauche/droite. Les médias s’engagent contre le Front national.

2000-2018 : les rapports entre médias et opinion sont bouleversés par l’usage massif et permanent d’Internet, des réseaux sociaux et des Smartphones. Les grands médias perdent l’initiative (et le privilège) de la diffusion de l’information. L’information est beaucoup rapide, presque instantanée avec tous les risques d’une information non vérifiée.

2011 : 58 millions d’internautes en France.

QCM

Médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l’Affaire Dreyfus QCM 20 questions sur 53


L’Affaire Dreyfus 1894-1906


Crise du 6 février 1934


La défaite de 1940


Crises du 13 mai 1958 et du 22 avril 1961


La crise de mai 68


La crise depuis les années 90

L’essentiel

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :