Aller au contenu principal

cLUB pHOTO

Angeline Leroux 

La photographie n’a, à mon sens, rien à voir avec « le réel ». Elle concerne des réels. Une photographie, comme toute forme artistique, est un monde. Nous portons chacun une paire de lunettes bien spécifiques, qui colore notre façon de voir, et nous croyons ce que nous voyons. Nous le tenons pour « réel ».

Une image est une enveloppe : on met toutes nos idées « à l’intérieur ». Une photo reste une forme matérielle (des masses plus ou moins sombres sur du papier), égale à une autre. Ensuite c’est nous qui chargeons cette forme d’une qualité « bonne », ou « mauvaise », autrement dit d’une construction intellectuelle. Une « bonne photo » est sujette aux critères d’une époque. Une photo est bonne, ou ratée, selon quels critères ? Cela dépend d’une multitude de facteurs.

En somme, je construis un monde qui traite de « ma perception de la perception du monde », et je le donne à voir. Toute ma démarche artistique est basée sur cet emboitement. Je m’amuse à confronter mon monde à ce que je crois que les autres croient. Je joue avec ce que l’on croit être un montage, ou avec ce que l’on croit être une histoire. Je m’amuse avec la croyance, le doute, l’interprétation.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :