Aller au contenu principal

L’orchestre en sursis

Au camp d’Auschwitz, il y avait un orchestre de femmes. Les SS, entre deux exécutions, réclamaient qu’on leur joue du Beethoven et du Schubert… La musique devenait un cri, jailli du gouffre de la barbarie et défiant les barbelés. Pendant quelques minutes les musiciennes oubliaient la peur, le froid, la maladie et le désespoir…mais si elles bénéficiaient d’une ration supplémentaire de pain, elles n’échappaient pas au spectre quotidien de la mort avec cette question restée sans réponse: POURQUOI ?
Ce que la presse a dit: « Pierrette Dupoyet tient éveillées nos mémoires. Elle aborde courageusement des sujets dérangeants . Son théâtre citoyen n’est pas un acte théâtral, c’est un acte d’humanité… Elle prend la parole pour ceux qu’on a fait taire et ébroue nos consciences. »
Merci à tous les déportés pour leurs témoignages et leur confiance. Dans un souci de transmission, ce spectacle est également joué en milieu scolaire. (http://www.avignonleoff.com/programme/2018/l-orchestre-en-sursis-s21441/)


Anita Lasker-Wallfisch (née le 17 juillet 1925
à Breslau, ville allemande jusqu’en 1945) est une violoncelliste de renommée mondiale et une survivante de l’Orchestre des femmes d’Auschwitz.

Pierrette Dupoyet (festival OFF d’Avignon 2013)
Extrait de la pièce « L’orchestre en sursis »
%d blogueurs aiment cette page :