Aller au contenu principal

L’enseignement moral et civique : « se rassembler sans se ressembler »

L’enseignement moral et civique : « se rassembler sans se ressembler » 

Le racisme ne peut-être une valeur au regard de l’histoire. Cela justifie donc qu’il soit considéré comme un délit dans le droit français. A l’inverse du racisme, la fraternité (nous) constitue bien une valeur.

L’expérience montre combien la cruauté, le sadisme, la violence, le racisme peuvent être source de souffrance pour l’individu tandis que l’amour, l’amitié, la liberté, l’égalité, le respect, la solidarité peuvent être source de bien-être.

La fraternité amène l’égalité et la liberté. Ces valeurs de la République (devise) engagent au respect d’autrui. Elles reconnaissent l’individu qui s’inscrit dans le collectif. Ainsi l’individu vit sa croyance personnelle (religion) au sein d’un collectif définit par une valeur laïque.

Les valeurs de la République se complètent : elles forment des valeurs humanistes qui permettent à chacun de vivre individuellement et collectivement. La liberté apporte l’autonomie. L’égalité des droits notamment pour la participation publique. La fraternité propose une solidarité qui contribue à la coopération et à la paix sociale.

%d blogueurs aiment cette page :