Aller au contenu principal

Classe à la maison : 3e Histoire Thème 2 Sous-thème 2 # Un monde bipolaire au temps de la guerre froide

  1. Un monde bipolaire au temps de la guerre froide.

La bipolarisation du monde

Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis et l’URSS deviennent très vite rivaux. Les soviétiques cherchent à prendre le contrôle de toute l’Europe de l’Est y compris de Berlin partagée entre les Alliés. Le continent européen est partagé par un « rideau de fer ».

Chaque camp se construit avec des alliés.

Deux idéologies antagonistes

Le modèle américain défend le capitalisme (liberté économiqe) et la démocratie. Le modèle soviétique défend la dictature communiste pour le bien de tous.

Chaque camp s’oppose à l’autre et défend sa « vérité ».

Les deux blocs cherchent à discréditer l’adversaire aux yeux du monde par une intense propagande : c’est une guerre culturelle et idéologique.

La guerre froide comporte ainsi quatre aspects :

  • elle a une grande force de bipolarisation et oppose deux modèles ;
  • elle dérive sur des conflits qui n’ont pas toujours un lien direct avec l’opposition des deux blocs (comme le conflit israélo-palestinien ou le conflit indochinois) ;
  • elle paralyse l’ONU (droit de veto d’un des 5 membres du Conseil de sécurité dont l’URSS et les États-Unis) ;
  • elle ne prive pas les autres puissances de réaction (exemple de la politique extérieure du général de Gaulle ou de l’évolution de la Chine par rapport à l’URSS).

Pour éviter l’affrontement direct : l’équilibre de la terreur.

A partir de 1949, les deux camps disposent de l’arme atomique. Une guerre nucléaire est donc possible. Chaque camp se lance dans une « course aux armements » pour tenter d’être le plus fort. Mais une confrontation directe signifirait la disparition des deux adversaires, la guerre est donc indirecte, c’est l’équilibre de la terreur.  La rivalité s’installe également dans les domaines des arts, du sport et de la conquête spatiale.

Comment fonctionne une bombe atomique ?

La première crise entre l’URSS et les États- Unis éclate en Europe au sujet de l’Allemagne.

  • printemps 1948, réunion économique des zones américaine, française, britannique ;
  • réaction soviétique par le blocus terrestre de Berlin (jusqu’en mai 1949) ;
  • riposte des États-Unis par la mise en place d’un pont aérien pour ravitailler Berlin.
  • A partir de 1949 division durable de l’Allemagne en deux systèmes politiques et économiques opposés (R.F.A. et R.D.A.) ;
  • le 13 août 1961, un mur est construit par les Soviétiques pour arrêter la fuite par Berlin des Allemands de l’Est vers l’Ouest libre et prospère ;
  • le président des États-Unis soutient en juin 1963 les Berlinois de l’ouest en déclarant : « Ich bin ein Berliner » .
A regarder OBLIGATOIREMENT ! pour comprendre l’Allemagne dans la Guerre Froide

Au niveau mondial, les deux puissances nucléaires s’affrontent indirectement, en prenant part à des conflits extérieurs, comme pour la guerre de Corée de 1950 à 1953. Les Soviétiques soutiennent l’offensive nord-coréenne, les Américains envoient des troupes pour aider les Sud -Coréens à repousser les forces communistes du Nord.

La Guerre froide connaît son apogée en 1962 lors de la crise de Cuba. L’URSS fait installer des rampes de lance­ment de missiles nucléaires sur l’île de Cuba pointées vers le territoire américain. L’équilibre de la terreur semble rompu, une guerre nucléaire parait alors probable. Mais l’Union soviétique négocie une sortie de crise avec les Etats -Unis. La crise de Cuba fait éclater l’impossible face à face nucléaire et la modération des dirigeants soviétique et américain.

La détente et la fin de la guerre froide (1962-1991)

Après la crise de Cuba, débute une période d’apaisement entre les deux puissances : la détente.

Des accords limitent le nombre d’armes nucléaires. Cependant, les deux pays restent engagés dans des conflits, comme les États-Unis au Vietnam (1965 -1975) ou l’URSS en Afghanistan (1979 -1988). L’élection du président Reagan en 1980 voit le retour des États-Unis sur la scène internationale et la reprise de la course aux armements (projet « star wars »). L’URSS est incapable de financer cette nouvelle rivalité. En 1985, l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev en URSS s’accompagne d’une politique plus souple à l’égard des pays du bloc de l’Est. La contestation commence en Pologne et aboutit à l’effondrement des régimes communistes en Europe de l’Est  en 1989 -1990. Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin est détruit, c’est la fin de la Guerre froide. L’Allemagne est réunifiée en 1990. En 1991, l’URSS éclate en 15 Républiques indépendantes avant d’être dissoute et de redevenir la Russie. 

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE… un excellent documentaire d’1h44..
%d blogueurs aiment cette page :