Aller au contenu principal

‘jeanjaures1’

Jean Jaurès (1859-1914) Entre tardivement dans l’affaire Dreyfus qu’il juge d’abord sévèrement sous l’angle de la lutte des classes. Puis le procès Esterhazy le révolte et il agit de manière déterminante en faveur jusqu’à la réhabilitation d’Alfred Dreyfus, notamment par un discours de deux jours à la Chambre en 1903. Cet engagement amène le gouvernement à saisir une dernière fois la Cour de cassation qui innocente Alfred Dreyfus en 1906.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :