Aller au contenu principal

Bac S Croquis et SIGLES

Pôles et flux de la mondialisation

pôles et flux de la mondialisation  Croquis Pôles et flux de la mondialisation

fond sahara

fond_Afrique

Le continent africain face au développement et à la mondialisation

 croquis le continent africain

Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation

croquis territoire intégré ds mondialisation-vert

croquis bac s USA

Sigles et acronymes (version PDF)

A

ACP : Afrique-Carâibes-Pacifique. Regroupement de pays ayant, en particulier, des accords économiques avec la C.E.E.

AEC : Association des États de la Caraïbe, en espagnol Asociacion de Estados del Caribe (AEC), en anglais Association of Caribbean States (ACS) est une organisation internationale ayant pour but de promouvoir la consultation, la coopération et l’action concertée entre tous les pays de la Caraïbe.

ALENA (l’) : c’est l’association de libre-échange Nord-américaine créée en 1993 et qui regroupe les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

ASEAN : Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE ou ASEAN) est une organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays d’Asie du Sud-Est. Elle a été fondée en 1967 à Bangkok (Thaïlande) par cinq pays dans le contexte de la guerre froide pour faire barrage aux mouvements communistes, développer la croissance et le développement et assurer la stabilité dans la région. Aujourd’hui, l’association a pour but de renforcer la coopération et l’assistance mutuelle entre ses membres, d’offrir un espace pour régler les problèmes régionaux et peser en commun dans les négociations internationales.

B

BRICS (les ) : acronyme anglais pour Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (South africa), cinq pays considérés comme des grandes puissances émergentes.

C

CARICOM : Communauté caribéenne, (en anglais Caribbean Community, en néerlandais Caribische Gemeenschap et en espagnol Comunidad del Caribe), est une organisation supranationale qui regroupe plusieurs États anglophones de la Caraïbe, le Suriname néerlandophone et Haïti à la fois francophone et créolophone.

CEI : Communauté des Etats Indépendants regroupant la Russie et certaines républiques de l’ex-URSS après son éclatement en 1992.

E

E.E.E. : Espace économique européen, qui se compose de l’Union européenne et de tous les pays de l’A.E.L.E., à l’exception de la Suisse. L’accord E.E.E., qui est entré en vigueur le 1 er janvier 1994, permet à l’Islande, au Liechtenstein et à la Norvège de bénéficier des avantages du marché unique européen, sans avoir les privilèges et les responsabilités d’un membre de l’Union européenne.

F

Fonds monétaire international (FMI) : institution internationale regroupant 188 pays, dont le but est de « promouvoir la coopération monétaire internationale, garantir la stabilité financière, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et faire reculer la pauvreté ».

G

G20 : groupe des 20 pays les plus influents dans le monde. Le G20 représente 85 % du commerce mondial, les deux tiers de la population mondiale et plus de 90 % du produit mondial brut. Le G20 c’est, 19 pays et l’Union euro­péenne : Afrique du Sud, Canada, Mexique, États-Unis, Argentine, Brésil, Chine, Japon, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Arabie saoudite, Russie, Turquie, Union européenne, France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Australie.

G8 : Groupe des 8 pays les plus riches au monde : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada et Russie.

M

MERCOSUR : Marché commun du Sud, (de l’espagnol Mercado Común del Sur) ou Mercosul (du portugais Mercado Comum do Sul), est une communauté économique qui regroupe plusieurs pays de l’Amérique du Sud. Il est composé de l’Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay, du Venezuela. On trouve également des pays associés tels que le Chili, la Colombie, le Pérou ou l’Équateur.

N

N.P.I. : Nouveau pays industrialisé. Pays du Sud dont la croissance est rapide et repose sur la production de biens manufacturés.

N.P.I.A. : Nouveau pays industrialisé d’Asie. Etat d’Asie qui a développé rapidement son industrie depuis une trentaine d’années.

O

OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques (en anglais Organisation for Economic Co-operation and Development, OECD) est une organisation internationale d’études économiques, dont les pays membres (34 pays) — des pays développés pour la plupart — ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché.

OMC (Organisation mondiale du commerce) : son rôle est de défendre la liberté des échanges et d’intervenir dans les conflits commerciaux entre les Etats.

OPEP : l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. En 2011 il y a 12 membres : l’Arabie saoudite, l’Iran, l’Irak, le Koweït et le Venezuela en 1960, rejoints par la suite par le Qatar en 1961, la Libye en 1962, les Émirats arabes unis en 1971, l’Algérie en 1969, le Nigeria en 1971, l’Équateur en 1973, qui se retire en 1992 et y revient en 2007, l’Angola en 2007.

Q

Quatre dragons asiatiques (les) : référence à quatre États d’Extrême-Orient à forte croissance industrielle dans la deuxième moitié du XXe siècle : la Corée du Sud, Hong Kong, Singapour et Taïwan. Ils constituaient la première vague des nouveaux pays industrialisés d’Asie (NPI ou NPIA), aujourd’hui des pays développés à part entière.

P

PED (ou PVD) : pays en développement (PED) ou en voie de développement (PVD). L’appellation P.E.D. est utilisée pour désigner les pays en situation « intermédiaire », plus développés que les pays les moins avancés (les plus pauvres qui ne progressent pas) mais moins développés que les pays développés (voir Typologie économique des pays).

PMA : Pays les moins avancés. Ensemble de pays définis depuis 1971, par l’ONU, à partir de critères précis (revenu par habitant, alphabétisation, pourcentage de production industrielle dans le PNB). Ce sont les pays les plus pauvres du monde.

PVD : Pays en voie de développement, pays dont l’économie est encore peu industrialisée et dont les revenus par habitant sont encore faibles.

T

Tigres asiatiques (les) : États qui sont dits « nouveaux pays exportateurs » (NPE) : la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie, le Viêt Nam et les Philippines. Leur émergence est une composante de la vague de développement touchant les économies émergentes d’Asie.

U

Union européenne : créée à l’origine par 6 Etats en 1957 sous le nom de C.E.E., elle rassemble depuis 2013 vingt-huit membres. L’U.E. met en place une zone de libre échange, des institutions politiques, des politiques économiques communes (Politique agricole commune, Euro) et prévoit également des politiques communes en matières de sécurité, de relations extérieures…

Z

ZEE (une) : zone économique exclusive, espace marin (370 km autour des côtes), sur lequel un État a seul le d’exploiter les ressources (pêche, exploitation des gisements sous-marins).

Voir en complément le blog : http://www.laforgelandaise.fr/


Baccalauréat général, série S, Annales zéro, session 2015

Sujets d’essai

Indications sur les attentes

Les productions graphiques dans les sujets de géographie

 

Productions graphiques dans les sujets de géographie, pour l’épreuve d’histoire-géographie du baccalauréat de la série S (à partir de la session 2015)

Les productions graphiques de la deuxième partie de l’épreuve

Liste des croquis de géographie pouvant donner lieu à sujets d’examen

  • Pôles et flux de la mondialisation.
  • Une inégale intégration des territoires dans la mondialisation.
  • Les dynamiques territoriales des États-Unis.
  • Les dynamiques territoriales du Brésil.
  • Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation.

Il ne sera pas proposé de schémas dans cette partie de l’épreuve.

Critères d’évaluation des croquis,  l’évaluation des croquis portera principalement sur les critères suivants :

  • pertinence des informations portées sur le croquis par rapport au sujet posé : sélection, hiérarchisation des informations; validité des localisations et de la nomenclature ;
  • organisation de la légende, pertinence du choix des figurés ;
  • qualité de la réalisation, lisibilité du croquis.

La réalisation de schémas simples pour accompagner les compositions

La réalisation de productions graphiques dans une composition (schémas simples d’organisation spatiale, schémas fléchés…) est un élément de valorisation de la copie. Il est donc recommandé aux candidats d’en insérer dans leurs devoirs, lorsque le sujet s’y prête.


Méthode du croquis

À partir de ses connaissances et en réponse à un sujet donné, le candidat réalise un croquis de géographie accompagné d’une légende organisée.

Le sujet porte sur l’un des thèmes ou ensembles géographiques définis par le programme. Il ne comporte pas de document si ce n’est, éventuellement, quelques brèves données statistiques. Il est accompagné d’un fond de carte.

Les correcteurs apprécient l’exactitude des informations, notamment la localisation, la capacité à hiérarchiser et à mettre en relation les phénomènes représentés ainsi que l’organisation de la légende. La qualité graphique du croquis est un élément de valorisation de la copie.

Critères d’évaluation des croquis

– pertinence des informations portées sur le croquis par rapport au sujet posé

– sélection, hiérarchisation des informations

– validité des localisations et de la nomenclature

– organisation de la légende, pertinence du choix des fgurés

– qualité de la réalisation, lisibilité du croquis.

Un croquis est une synthèse qui répond à une problématique. Il doit avoir :

– un titre, placé en haut, correspondant au sujet posé, mais pas forcément l’intitulé lui-même ;

– une légende, sur une feuille à part, hiérarchisée, précise (ne pas oublier les unités : %, t…) ;

– des figurés sur le fond de carte, pas trop nombreux pour rester lisible ;

– une nomenclature (noms de lieu) sur le fond de carte, ni trop ni trop peu.

L’indication de l’échelle (graphique ou numérique) et de l’orientation de la carte (une flèche vers le Nord) peut être pertinente (tout dépend du système de projection du fond de carte).

Complétez l’environnement : noms des océans, des mers, des États voisins… Selon les goûts du professeur, coloriez ou non en bleu très clair les océans, mers et lacs. La nomenclature peut être hiérarchisée selon l’importance (différentes tailles, usage des majuscules…), elle s’écrit le plus souvent au noir et à l’horizontale. L’ensemble doit être propre, utilisez des crayons de couleur pour les surfaces, en restant dans les tons clairs, des feutres fins pour les noms et les lignes.

Méthode du schéma

Un schéma est une production graphique en géographie elle est très simplifiée par rapport au croquis ou à la carte : il y a moins d’informations et c’est moins précis. Il n’y a pas de fond de carte fourni, il faut le dessiner, avec des formes géométriques.

Le schéma cherche à mettre en évidence les éléments essentiels (structures ou dynamiques majeures).

Un candidat, lors de l’épreuve d’histoire et de géographie au bac, peut être amené à réaliser un schéma à deux occasions :

– lors de la première partie de l’épreuve, au sein d’une composition de géographie, pour illustrer son propos (le fait de faire un schéma est valorisé par le correcteur, s’il est pertinent)

– lors de la seconde partie de l’épreuve, un schéma d’organisation du territoire, comme exercice graphique de géographie

Le premier doit être le plus simple possible, le second doit être plus travaillé.

On peut se baser en partie sur les exigences classiques du croquis pour avoir celles du schéma :

– au brouillon, le sujet doit être analysé, les limites définies, la problématique trouvée

– le titre est obligatoire (c’est souvent la problématique)

– les contours du sujet doivent être dessinés géométriquement (un hexagone pour la France)

– les figurés (points, flèches, etc.) doivent être moins nombreux que sur un croquis (un schéma prend moins de place)

– la légende est sur la même feuille, si possible structurée en deux ou trois parties (avec titres)

– les toponymes et autres noms sont limités aux lieux importants (si c’est un modèle, on peut même s’en passer)

– l’indication de l’échelle est inutile, quant à l’orientation, elle est sous-entendue vers le nord.

Fiches de méthode à consulter

sur le croquis de géographie

http://juliendaget.perso.sfr.fr/Alain/2003_croquis.pdf

sur l’analyse de document(s)

http://juliendaget.perso.sfr.fr/Alain/1001_analyse_S.pdf

initiation à la composition

http://juliendaget.perso.sfr.fr/Alain/2003_argumentation.pdf

perfectionnement sur la composition

http://juliendaget.perso.sfr.fr/Alain/1003_argumentation.pdf

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :