Aller au contenu principal

Brevet 2018

Pour avoir son Brevet il faut au moins 400/800

Calculez vos points : cliquez ici

L’évaluation du socle commun représente 400 points.

La maîtrise de chacune des huit composantes du socle commun est appréciée lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :

  • Maîtrise insuffisante (10 points)
  • Maîtrise fragile (25 points)
  • Maîtrise satisfaisante (40 points)
  • Très bonne maîtrise (50 points)

Les épreuves de l’examen représentent 400 points.

  • Sont évalués sur 100 points :
    – le français
    – les mathématiques
  • Sont évaluées sur 50 points :
    – l’histoire-gérographie
    – les sciences (physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie)
  • L’épreuve orale est évaluée sur 100 points

Des points supplémentaires sont accordés aux candidats ayant suivi un enseignement facultatif selon le niveau qu’ils ont acquis à la fin du cycle 4 au regard des objectifs d’apprentissage de cet enseignement :

  • 10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints
  • 20 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont dépassés

L’élève est reçu s’il cumule 400 points sur les 800.

Selon le total des points obtenu, les élèves peuvent se voir attribuer des mentions : « assez bien », « bien » ou « très bien ». Les mentions « bien » et « très bien » permettent, sous certaines conditions, de bénéficier de bourses au mérite. Il obtient la mention :

  • assez bien s’il cumule plus de 480 points
  • bien s’il cumule plus de 560 points
  • très bien s’il cumule plus de 640 points

Les nouvelles modalités du Brevet 2018 : Épreuve écrite d’histoire-géographie-enseignement moral et civique (50 points) (note de service n° 2017-172 du 22-12-2017)

– Durée de l’épreuve : 2 heures

– Objectifs de l’épreuve

L’épreuve d’histoire et géographie, et d’enseignement moral et civique a pour but d’évaluer les connaissances et compétences attendues par les programmes de cycle 4.

L’épreuve est fondée plus particulièrement sur les contenus définis par les repères annuels de programmation pour la classe de troisième.

Repères en Histoire, classe de 3e, à connaître par cœur. Entrainez-vous !

  • 1914-1918 : Grande Guerre
  • 1917 : Révolution Russe
  • 1933-1945 : l’Allemagne d’Hitler
  • 1936 : Front populaire
  • 1939-1945 : Seconde Guerre mondiale
  • 1945 : création de l’ONU
  • 1947-1991 : guerre froide
  • 1957 : traité de Rome
  • 1962 : indépendance de l’Algérie
  • 1989: chute du mur de Berlin
  • 1944-1945 : Libération, le général de Gaulle prend la tête du GPRF qui met en œuvre
  • le programme du CNR (ex : création de la sécurité sociale). Les femmes obtiennent le droit de vote.
  • 1958 : naissance de la Ve République.
  • 1962 : élection du président de la République au suffrage universel direct.
  • 1975 : loi Veil sur l’Interruption Volontaire de Grossesse.
  • 1981 : première alternance, élection de François Mitterrand

Repères en Géographie, classe de 3e, à connaître par cœur.  Entrainez-vous !

  • Une dizaine d’aires urbaines françaises parmi les plus peuplées ;
  • la distribution de la population, les principaux espaces fortement peuplés ;
  • des exemples d’aires urbaines dynamiques, de métropoles et d’espaces productifs insérés dans la mondialisation ;
  • des points d’entrée du territoire comme des ports et des aéroports, des interfaces frontalières, des façades maritimes ;
  • des grands repères physiques : massifs montagneux et forestiers, grandes vallées et grands fleuves, domaines bioclimatiques en lien avec l’étude des dynamiques spatiales de la population.
  • La (nouvelle) région administrative du collège ;
  • les 13 régions métropolitaines ;
  • les axes de transport ;
  • les grands traits de l’organisation du territoire national ;
  • les territoires ultra-marins parmi lesquels les 5 DROM.
  • La carte des États membres de l’UE ;
  • l’UE sur un planisphère montrant les grands pôles économiques mondiaux ;
  • les principales métropoles européennes et les sièges des institutions européennes ;
  • la mégalopole européenne et les grands axes de l’espace européen ;
  • l’exemple de la région transfrontalière étudiée ;
  • les façades maritimes européennes et quelques fleuves principaux ;
  • le territoire français ultramarin ;
  • quelques États francophones dans le monde.

– Composition de l’épreuve

Exercice 1 : Analyser et comprendre des documents en histoire ou en géographie (20 points)

Ces exercices s’appuient sur un ou deux documents qui relèvent du programme d’histoire et géographie. Ces  documents sont remis au candidat avec le sujet. Un document iconographique peut y être adjoint.

Les exercices visent à évaluer la capacité du candidat à analyser et comprendre ces documents en utilisant les raisonnements et les méthodes de l’histoire et de la géographie, à maîtriser des connaissances fondamentales et à mobiliser les repères chronologiques et spatiaux  contenus dans les programmes d’histoire et de géographie.

Les questions ou consignes proposées ont pour objectif de guider le candidat pour vérifier sa capacité à identifier ces documents, à en dégager le sens, à en prélever des informations, et, le cas échéant, à porter sur ces documents un regard critique en indiquant leur intérêt ou leurs limites.

Exercice 2 : Maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères historiques et géographiques (20 points)

  • Un développement construit, sous la forme d’un texte structuré et de longueur adaptée à un élève en fin de cycle 4, répond à une question d’histoire ou de géographie.
  • Une question invite le candidat à rendre compte de la compréhension et du traitement de données par le biais de croquis, de schémas ou de frises chronologiques.

Exercice 3 : Mobiliser des compétences relevant de l’enseignement moral et civique (10 points)

Une problématique d’enseignement moral et civique est posée à partir d’une situation pratique appuyée sur un ou deux documents. Le questionnaire qui amène le candidat à y répondre comprend des questions à réponse courte (comme des questionnaires à choix multiples, des tableaux à compléter, des questions simples) et une réponse plus développée.

 

 

Épreuve orale du Brevet : soutenance d’un projet (100 points sur 400)

Durée de l’épreuve : 15 minutes

L’épreuve orale de soutenance d’un projet permet au candidat de présenter l’un des objets d’étude qu’il a abordés dans le cadre de l’enseignement d’histoire des arts, ou l’un des projets qu’il a menés au cours des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou dans le cadre de l’un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours éducatif de santé, parcours d’éducation artistique et culturelle) qu’il a suivis.

Cette épreuve orale est une soutenance : elle n’a pas pour objet d’évaluer le projet, individuel ou collectif, réalisé par l’élève, mais sa capacité à exposer la démarche qui a été la sienne, les compétences et connaissances qu’il a acquises grâce à ce projet.

Les candidats peuvent choisir de présenter l’épreuve individuellement ou en groupe mais sont évalués individuellement.

L’oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d’un entretien avec le jury (10 minutes).

Dans le cas d’une présentation collective, 10 minutes d’exposé précèdent 15 minutes d’échanges entre le jury et l’ensemble du groupe ; chaque candidat fait l’objet d’une évaluation individuelle.

L’épreuve est notée sur 100 points :

  • maîtrise de l’expression orale en français : 50 points ;
  • maîtrise du sujet présenté : 50 points.

Exemple de barème

  • Maîtrise de l’expression orale en français (50 points) (oral & posture)

– s’exprimer de façon maîtrisée en s’adressant à un auditoire  (10 pts)

– employer un vocabulaire précis et étendu, utiliser un lexique spécifique au contexte. (15 pts)

– exprimer ses sensations, ses sentiments, formuler un avis personnel. (15 pts)

– prendre en compte son ou ses interlocuteurs, participer de façon constructive à des échanges oraux (10 pts)

  • Maîtrise du sujet (50 pts)

 – Construire un exposé de quelques minutes (5 pts)

– Justifier une démarche et les choix effectués (15 pts)

– Analyser sa pratique, celle de ses pairs (porter un regard critique sur sa production…) (10 pts)

– Argumenter une réponse en s’appuyant sur les apprentissages liés à l’EPI ou au parcours (10 pts)

– Mobiliser des outils adaptés (usages du numériques, dextérité manuelle…) (10 pts)

5 réponses »

  1. Sault. Moi je suis en 4eme et vue tout ce qu il y aura a faire je suis tellement straise mai je pense que si on croit en nous meme on pourra toujours reussir et
    arriver a reussir tout nous rêve
    #coyer en Vous .
    #tout nous rêve deviennent realite

  2. Hey ! Je viens de passer mon premier jour de brevet (Français et Maths), et là, je suis en pleine révision d’HG, j’ai un prof hyper relou qui nous fait des cours très mal expliqué, je suis plutôt en galère, mais sachez que Léopold m’a fait le plus chier ! (Léopold j’ten veux pas mais quand même)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils