Aller au contenu principal

Thème 2 Géo Aménager le territoire

Pourquoi et comment aménager le territoire ?

»»Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes les échelles.

»» Les territoires ultramarins français : une problématique spécifique.

Les notions du thème

Les Activités réalisées en classe

  •     EDC : Bordeaux [Re]Centre, Bordeaux et InCité, revitalisation du centre  historique pour en faire un centre « actif, convivial et habité ». 3h (dont 1h  de correction)

Partir d’un aménagement régional d’ampleur dans l’espace et le temps, la revitalisation du centre historique de Bordeaux, identifier le constat (un centre qui se meurt), le projet et sa démarche, les disciplines, les outils et les acteurs.

http://www.incitebordeaux.fr/pageseditos,17,path_B2F70BF8.html

Vidéos sur le réseau ou sur histographie


  • Sketchnoting de la prospective territoriale : 1h (à finir à la maison) travail individuel évalué

  • Mise en perspective de la prospective territoriale : la Nouvelle Route du Littoral pour l’île de la Réunion. 3h

Construire un diaporama, travail en binôme ou à 4, évalué. Présentation à l’oral devant la classe. Co-évaluation. 

 A partir des sites ressources :

Acteurs du projet NRL

http://www.nouvelleroutedulittoral.re/

http://www.regionreunion.com/fr/spip/+-Nouvelle-Route-du-Littoral-+.html

http://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/newsroom/pages/lancement_de_la_nouvelle_route_du_littoral_a_la_reunion_france_012014.htm

Opposants au projet NRL

https://mrmondialisation.org/nouvelle-route-du-littoral-un-projet-pharaonique-sous-les-tropiques/

http://7lameslamer.net/Les-7-mensonges-de-la-nouvelle.html

Plan proposé :

  1. Le projet : pourquoi le projet, le projet, sa démarche, les disciplines, les outils, les acteurs, le financement.
  2. Parcours avenir : Les métiers du BTP concernés par ce projet.
  3. Les critiques et les opposants à ce projet.
  4. Bilan

  • Travaux de groupe (à 4) : transformer cette carte mentale en image : création d’un diaporama (ou montage multimédia) structuré avec un sommaire et des hyperliens pour présenter la spécificité des territoires ultramarins. 2h
  • Mise en perspective à l’échelle européenne 1h

Chiffres et Vocabulaire

Cartes

 

 

Carte mentale du thème

Vidéos

Sites 

Sur le ReCentre de Bordeaux

http://www.incite-bordeaux.fr/pageseditos,17,path_B2F70BF8.html


Sur la Nouvelle route du littoral à la réunion


Acteurs du projet NRL

http://www.nouvelleroutedulittoral.re/

http://www.regionreunion.com/fr/spip/+-Nouvelle-Route-du-Littoral-+.html

http://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/newsroom/pages/lancement_de_la_nouvelle_route_du_littoral_a_la_reunion_france_012014.htm


Opposants au projet NRL

https://mrmondialisation.org/nouvelle-route-du-littoral-un-projet-pharaonique-sous-les-tropiques/

http://7lameslamer.net/Les-7-mensonges-de-la-nouvelle.html


Les spécificités des territoires ultramarins

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/d000042lafrancedoutremer/introduction 

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=23&ref_id=20056&page=etudes_detaillees/com_ultramarins/com_ultramarins_04.htm

Notre région, la Nouvelle Aquitaine (corpus de documents)

Source : https://cliomooc.jimdo.com/

Le cours

  1. Pourquoi aménager les territoires français ?Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes les échelles.

L’aménagement cherche à réduire les inégalités face au logement, aux transports, aux services publics. Il cherche également à développer l’économie des territoires.

L’aménagement est mené à toutes les échelles : locale, régionale, nationale. Les métropoles régionales aménagent des quartiers d’affaires, des transports collectifs, des musées pour conserver leur attractivité face aux autres métropoles européennes par exemple.

Les aménagements doivent tenir compte des trois piliers du développement durable et notamment du respect de l’environnement. Mais entre la protection de la nature et le développement économique certains projets suscitent des conflits entre acteurs (voir l’EDC sur la NRL de la Réunion).

Les acteurs de l‘aménagement des territoires.

Face à l’État, les acteurs de l’aménagement sont nombreux : municipalités (parfois regroupées pour diminuer les coûts), départements, régions, l’Union européenne, des entreprises privées. Ils peuvent s’associer en fonction de la nature du projet.

Les habitants ne sont pas toujours consultés d’où des conflits parfois avec les acteurs de l’aménagement (exemple : nouvel aéroport de Nantes).

La prospective territoriale améliore l’aménagement du territoire.

La prospective territoriale propose des scénarios sur différents avenirs possibles en réunissant les acteurs de l’aménagement mais aussi des spécialistes et les habitants. On observe du co-urbanisme où concepteurs, décideurs et usagers s’associent pour produire un cadre de vie plus humain (voir le projet de Recentre de Bordeaux). La prospective territoriale prend en compte la complexité de l’aménagement, le rôle de l’habitant et la nécessité d’un développement durable.

Les métropoles organisent le territoire français.

Afin de renforcer les territoires, le statut de métropole a été créé par la loi du 16 décembre 2010 pour affirmer le rôle des grandes agglomérations comme moteurs de la croissance et de l’attractivité du territoire.

An niveau des collectivités territoriales, une métropole est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) qui regroupe plusieurs communes « d’un seul tenant et sans enclave » qui s’associent au sein d’ »un espace de solidarité pour élaborer et conduire ensemble un projet d’aménagement et de développement économique, écologique, éducatif, culturel et social de leur territoire afin d’en améliorer la compétitivité et la cohésion ».

La métropole a pour objectif de valoriser les fonctions économiques métropolitaines et ses réseaux de transport et de développer les ressources universitaires, de recherche et d’innovation. Elle assure également la promotion internationale du territoire.

Constitué sur la base du volontariat, le statut de métropole est accessible aux ensembles de plus de 400 000 habitants dans une aire urbaine de plus de 650 000 habitants. Chaque communauté d’agglomération, à partir de ce seuil, peut faire sa demande afin de devenir une métropole. La décision est prise ensuite sur décret. À sa création, la métropole se substitue de plein droit à toutes les intercommunalités existantes.

15 métropoles structurent l’espace français :

  • 12 métropoles de « droit commun » (Bordeaux Métropole, Brest Métropole, Grenoble-Alpes Métropole, l’Eurométropole de Lille, Montpellier Méditerranée Métropole, la métropole du Grand Nancy, Nantes Métropole, Nice-Côte d’Azur Métropole, Rennes Métropole, Rouen Normandie Métropole, la métropole européenne de Strasbourg, Toulouse Métropole) ;
  • 2 métropoles à statut particulier (la métropole du Grand Paris et la métropole d’Aix-Marseille-Provence) ;
  • 1 collectivité territoriale à statut particulier dotée des compétences d’une métropole et d’un département (la métropole de Lyon).

  1. Diversité et spécificité des territoires ultramarins.

Les territoires ultramarins français : diversités et éloignement.

Les territoires ultramarins français sont répartis sur l’ensemble des océans. Cette répartition explique leurs spécificités (voir carte mentale) :

  • Éloignement de la métropole
  • Insularité (îles)
  • Reliefs accidentés
  • Volcans actifs (Réunion, Antilles)
  • Relief au niveau de la mer (Polynésie française)
  • Climats polaires (Terres australes)
  • Écosystèmes fragiles comme la forêt amazonienne de Guyane
  • Culture et identité propres aux territoires (langue, musique, arts plastiques…)


Des aménagements nécessaires pour obtenir l’autonomie économique.
L’aménagement des territoires ultramarins doit répondre à leurs problématiques et valoriser leur territoire. La Nouvelle route du littoral à la Réunion répond autant aux besoins humains et économiques qu’à la spécifité de l’île : falaise de bord de mer instable, pluie tropicale, cyclones.

Les territoires ultramarins doivent importer de nombreux produits et sont donc dépendants de la France au niveau économique. Aussi bien au niveau agricole que touristique par exemple, 60% des échanges commerciaux des territoires ultramarins se font avec la métropole.

Peu intégrés avec leur espace proche, ils attirent néanmoins de nombreux migrants régionaux en quête d’une vie meilleure (à Mayotte par exemple). Cette attractivité s’explique par leur niveau de vie, leurs aménagements et les services qu’ils possèdent.

L’État français est un acteur important de l’aménagement des DROM. Il favorise les projets hôteliers et les routes pour développer l’activité touristique. De même, la France favorise le développement de cultures spécialisées (tropicales). En tant que Régions ultrapériphériques (RUP), ils bénéficient des aides de l’U.E. pour financer des aménagements destinés à favoriser leur autonomie économique et combler les écarts de développement avec les autres régions de l’U.E. . Leur isolement nécessite d’importantes infrastructures (aéroports, ports) pour accueillir passagers et marchandises.

L’ensemble du cours en images

%d blogueurs aiment cette page :