Aller au contenu principal

Thème 1 géo Démographie & développement

La question démographique

et l’inégal développement

»» La croissance démographique et ses effets.

»»Répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde.

 

Les notions du thème

 

Activités réalisées en classe

  • Les pays émergents, 2 EDC réparties 4h

Documents photocopiés : EDC sur l’Inde, le Nigéria. Travaux de groupes (à 3 ou 4) avec présentation orale de 10 minutes. Co-évaluation (AP, voir grille pour évaluer l’oral)


  • La croissance démographique et ses effets 2h

Construction d’un tableau comparatif : Burundi, Inde, France, États-Unis, manuel Bordas 134 à 139. Travail individuel, personnalisation du tableau attendue, travail évalué, note perfectible.


  • La croissance démographique à l’échelle mondiale 2h 

Planisphère croissance démographique/PIB par habitant. Planisphère distribué. Construction d’un planisphère synthétique à partir de 2 planisphères (Bordas, p.140, 141). Travail individuel, évaluation possible, note perfectible.


  • Les inégalités de richesse 4 h

Réalisation d’affiches sur les inégalités de richesse en Amérique latine, au Nigéria et en France. Choix du sujet libre, équipes de 4, travail évalué, posture et production. Dossiers Bordas pour maîtriser le sujet p. 148 à 153.

Le vocabulaire

Chiffres & Cartes

Vidéos

Le cours

  1. La croissance démographique et ses effets

Une croissance démographique inégale

Depuis deux siècles, la population mondiale n’a cessé de croître. Le monde comptait près d’un milliard d’êtres humains en 1800. Nous sommes 7,4 milliards aujourd’hui et nous serons environ  10 milliards en 2050.

La croissance démographique la plus forte est aujourd’hui celle des populations africaines. En Éthiopie, la population a été multipliée par cinq entre 1950 et aujourd’hui. C’est donc dans les pays en développement que la population augmente le plus rapidement.

Dans les pays émergents comme l’Inde et la Chine, la population est extrêmement nombreuse : 1,3 milliard d’habitants en Chine, 1,2 milliard en Inde. Cependant, le taux de natalité y est devenu presque aussi faible que dans les pays développés où la population augmente lentement. Comme dans ces pays, la population vieillit.

Les conséquences de la croissance démographique

La croissance démographique pose dans un premier temps la question des capacités des États à répondre aux besoins des populations. Pourtant, l’amélioration générale des conditions de vie pour un nombre croissant de personnes est déjà réalisée en partie grâce à plusieurs facteurs :

  • la croissance économique ;
  • les transformations des conditions médicales, sanitaires et sociales ;
  • les progrès techniques et scientifiques

Ces changements expliquent dans de nombreux pays le développement spectaculaire de la population (recul de la mortalité infantile, allongement de la durée de la vie…) et l’importance de la jeunesse.

L’accès à la santé et à l’éducation sont des services de base qu’un États doit fournir à sa population. Dans les pays très peuplés comme la Chine, satisfaire ces besoins représente un coût financier important. Ainsi, la Chine doit investir massivement pour faire face aux problèmes de santé dus à la pollution et au vieillissement actuel de la population.

En Afrique, il faut scolariser une population jeune très nombreuse et offrir des conditions d’éducation égales entre filles et garçons. Malgré des progrès rapides, l’accès à l’école est encore imparfait : les filles et les habitants des campagnes ont un moindre accès à l’éducation. L’accès aux études supérieures reste rare. En revanche, dans les pays développés, l’États offre une éducation de qualité à toute sa jeunesse.

Dans les pays développés comme aux États-Unis ou en Europe, les États doivent relever le défi du vieillissement de la population. Le coût de santé et de retraites des plus de 65 ans ne cesse de croître.


  1. La répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde

Des inégalités partout dans le monde

Si les conditions de vie sont en progrès à l’échelle mondiale, on observe un creusement des inégalités se sont creusées à l’échelle du monde comme aux échelles étatique ou locale. Ainsi dans les espaces urbains, les fragmentations socio-spatiales sont fortes et révélatrices d’importantes inégalités. Une partie non négligeable de la population mondiale est privée de l’accès aux biens et services élémentaires nécessaires à son bien-être et à son insertion sociale.

Les richesses sont donc très inégalement réparties.  Ainsi, 1% de la population possède 50% des richesses mondiales. Les régions les plus riches sont l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Australie et le Japon tandis que la pauvreté se concentre en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Cependant, la répartition des richesses est très inégale à l’intérieur d’un même pays. Par exemple, 23% des Américains vivent en dessous du seuil de pauvreté alors que ce pays est le plus riche du monde. Ces inégalités opposent souvent la campagne pauvre à la ville plus riche, et dans une même ville, les quartiers pauvres (bidonvilles)  aux quartiers riches.

La lutte contre la pauvreté

La pauvreté limite l’accès au logement, à l’eau potable et à l’éducation d’une grande partie de la population. Dans les pays les plus pauvres, comme au Bangladesh, l’Organisation des nations unis (ONU), les Organisation non gouvernementale (ONG, comme Médecin sans frontière) et les citoyens mettent en place des aides et des projets de développement pour les populations les plus fragiles (soutien à la création d’entreprise, financement d’écoles ou de dispensaires de santé…). Dans les pays riches, les politiques d’aides sociales ne parviennent pas toujours à réduire la pauvreté de certains.

Le recul de la pauvreté

La pauvreté baisse dans le monde. En 1981, 2,8 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population, vivaient avec moins de 2 dollars par jour. Ils ne sont plus qu’un milliard aujourd’hui.

Cependant, de fortes inégalités persistent entre les territoires. C’est en Asie de l’Est que la réduction de la pauvreté est la plus rapide et la plus visible. En Afrique subsaharienne, le nombre de personnes extrêmement pauvres continue d’augmenter en raison de la forte croissance démographique.

L’ensemble du cours en images

%d blogueurs aiment cette page :